Cinéma 

Ecran 7 - Festival du cinéma québécois

Tout se déroule au cinéma de Plaisance-du-touch qui accueille du 14 au 20 septembre 2016, la semaine du cinéma québécois.

Pour plus d'informations vous rendre sur ce lien >>> écran 7


 Cinéma 

La présidente de Midi Toulousain Québec vous recommande : LE FESTIVAL 48 IMAGES SECONDE.

Le Festival 48 images seconde est un festival départemental, en Lozère, pour tous les amoureux du 7ème Art, sans prix ni jury, se plongeant chaque année, en mars, dans une thématique majeure du Cinéma.

Une édition spéciale QUÉBEC

Le Festival 48 images seconde se consacre pour cette nouvelle édition totalement au cinéma québécois, des célébrités québécoises sont invitées à partager avec vous des instants pleins d’émotions...

A découvrir :

.Richard Desjardins : MUSIQUE :"tu m’aimes-tu ?"

.Gabriel Arcand : CINEMA : LE DÉMANTÈLEMENT

.Stéphane Lafleur : CINEMA : EN TERRAINS CONNUS

.Julianne Côté : CINEMA : PÈRE POULE

.Olivier Higgins & Mélanie Carrier : CINEMA : AZIMUT /QUEBEKOISIE

.Julie Lambert : CINEMA : LA CHASSE DE FILLE

.Pascale Malaterre : ARTS MEDIATIQUES

.Sylvain Garel : critique et historien du cinéma québécois

.Daniel Racine : critique québécois et animateur radio

Projections

*5 Avant-premières en présence de leurs réalisateurs.

*21 Longs-métrages de fiction ou documentaire parcourant l’histoire du cinéma québécois.

*3 Séances de court-métrages pour petits et grands...

Autour du festival

.Concert de : Richard Desjardins (à Florac, le 6 mars 2015)

.Table ronde sur l’état des lieux du cinéma québécois

.Carte blanche à Réalisatrices Équitables

.Ateliers d’éducation à l’image en milieu scolaire

3 Expositions

.Stage cinématographique sur l’histoire et l’actualité du cinéma québécois animé par Sylvain Garel et Daniel Racine du 2 au 6 mars 2015

Renseignements & Accréditations :

La Nouvelle Dimension

12 rue Armand Jullié 48400 Florac 04 66 31 42 61 -

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

*tarifs préférentiels

 


Soutenu par l’Office national du Film et une politique volontariste, le cinéma québécois fait preuve d’une très bonne forme depuis une quarantaine d’années. Réaliste, engagé et tourné avec peu de moyens dans les années 1960, il évoque la Nouvelle Vague et le Free Cinema anglais dans les années 1960 et 1970.